Les impressions de catalogue : étapes de sa réalisation

Comment imprimer un catalogue ?

Catalogue imprimé à Paris

Dans l’imprimerie l’appellation « catalogue » englobe différentes formes de documents en papier mais leur point commun est qu’il s’agit d’un assemblage par reliure de documents illustrés et imprimés. Ainsi, les revues, les magazines, certaines formes de brochures, les livrets d’un certain format et autres livres qui nécessitent des travaux de compositions et d’impressions peuvent être considérés comme des catalogues. Néanmoins, le nom catalogue sous entend dans le langage courant un matériel de pub, c’est-à-dire, un support à vocation commerciale et publicitaire. D’où l’intérêt de le faire réaliser par un vrai professionnel de l’imprimerie. Pour revenir à la définition d’un catalogue, il s’agit d’un document à feuillets illustrés et imprimés qu’on relie entre eux avant de les couvrir par un autre papier couverture enveloppante. La réalisation d’un catalogue par un imprimeur obéit à quelques étapes cruciales : allant de la conception de celui-ci, jusqu’aux travaux de reliure et de finitions, en passant par le choix des matières, le choix d’un procédé d’impression et l’impression proprement dite.

Le catalogue, ou l’impression d’une brochure présentant des produits commerciaux

Les travaux d’impression dans la confection de certains documents en feuillets sont similaires à ceux qu’on utilise dans la réalisation des catalogues. Les brochures des produits commerciaux sont les plus courants et les plus répandus et dans cette catégorie, on peut citer : les catalogues de produits de mode, d’exposition, de distribution et autres. Pareils pour les livres de recettes, les guides touristiques imprimés, les livres photos, les livres d’arts, les manuels scolaires et même certains documents de rapports d’activités des entreprises qui peuvent être imprimés avec les mêmes procédés que ceux qu’on utilise pour l’impression d’un catalogue. Ainsi, il y en a autant de types de catalogues qui pourraient faire l’objet de travaux d’imprimerie. D’ailleurs, lors d’une demande de devis, l’imprimeur recommande à la clientèle de préciser sur le formulaire le type de catalogue à imprimer et le nombre de pages du catalogue. Ces données sont indispensables dans le choix du support à utiliser et son grammage, ainsi que les meilleures techniques et procédés d’impression à mettre en œuvre.

Les étapes intermédiaires pour concevoir un catalogue avant son impression

La première étape de la conception d’un catalogue consiste à choisir le format puisque de celui-ci dépend tous les travaux à réaliser par l’imprimeur. Le choix du format revient au client selon les dimensions retenues dans la maquette du catalogue. Néanmoins, l’imprimeur propose quelques formats standards pour les catalogues les plus courants. Généralement, le choix tourne autour de deux types de formats : le format ouvert A4 et le format ouvert A3. Avec le premier format, le catalogue possède sur sa couverture une hauteur de 21 cm et une largeur de 14,8cm tandis que le deuxième format est un catalogue classique de 21 x 29,7cm lorsqu’il est fermé. Évidemment, l’imprimeur peut vous proposer des formats personnalisés de type format de poche, format carré, format moyen et autres selon votre projet. Quant au choix du support, plusieurs types de papiers figurent dans la sélection. Une gamme de papier et un grammage sont propres à un catalogue d’une certaine qualité. Plus ces paramètres sont faibles, plus le catalogue est d’une qualité inférieure. Notons que le choix des papiers à utiliser peut également dépendre du nombre de pages à relier et le type de reliage à adopter.

Choix du papier pour imprimer un catalogue

Pour les catalogues de type magazine ou revue, les imprimeurs proposent souvent un choix entre deux types de papier en fonction du procédé d’impression. Pour une impression offset, un papier offset 100g/m2 blanc pourrait être choisi pour la couverture, et un grammage de 80 g/m2 pour les pages intérieures. Pour les autres procédés d’impression, par jet d’encre ou par xérographie par exemple, un papier couché moderne allant de 135 à 300 g/m2 peut être choisi pour la couverture. Mais pour l’impression des feuillets intérieurs, on peut choisir un papier de la même gamme avec un grammage toujours inférieur par rapport à la couverture. Le choix de la gamme de papier catalogue peut influencer le rapport qualité/prix. En effet, un catalogue avec impression sur papier offset blanc pourrait revenir plus coûteux qu’un travail réalisé sur du papier couché moderne, brillant ou mat. Dans ce calcul, tout se joue dans le nombre de copies à réaliser. En effet, un procédé d’impression n’est rentable qu’à partir d’un certain nombre de copies. C’est la raison pour laquelle les imprimeurs proposent parmi ses offres différentes technologies d’impression.

Après avoir choisi le support papier, le choix de l’option d’impression est une étape importante de la réalisation d’un catalogue. C’est de celle-ci que dépendent les meilleurs rendus de textes et images. A part le format et la qualité des papiers, on choisit essentiellement dans l’option d’impression les couleurs d’impression. Les catalogues sont généralement imprimés en couleur et il faut donc choisir le nombre de couleurs pour l’impression de la couverture et pour celle des pages intérieures. Bon nombre d’imprimeurs proposent un jusqu’à cinq couleurs différentes pour l’impression d’un catalogue. Pour l’impression en quatre couleurs ou en quadrichromie, certains imprimeurs offrent en option une cinquième parmi un nuancier pantone. Ainsi, il est possible de rajouter un teint doré ou argenté à la quadrichromie de la couverture afin d’avoir un rendu plus attrayant. Dans l’option d’impression et selon l’imprimeur, le client pourrait avoir accès à autant de choix de finitions.

Choix et mise en place de la reliure pour un catalogue

La dernière étape de la réalisation d’un catalogue est la reliure qui consiste à assembler les pages selon tel ou tel procédé de reliure. Parmi les procédés les plus courants chez grand nombre d’imprimeurs, on a la reliure à dos carré collé, à dos cousu, à spirale métallique et à agrafe métallique. Toutefois, pour la reliure d’un catalogue à couverture souple, de type revue et magazine, la reliure à dos cousu en fils de lin se montre plus pratique. En revanche, la reliure à dos carré collé s’avère être la meilleure technique pour assembler un catalogue à grammage élevé ayant plus d’une centaine de pages. Le choix de la reliure dépend donc des propriétés du papier et du nombre de pages à relier. Avec les nombreux progrès techniques et technologiques de l’imprimerie, les possibilités ne manquent pas pour réaliser un bon catalogue répondant aux exigences liées à la promotion d’une entreprise ou d’un produit. Un catalogue a l’avantage d’être moins intrusif et plus ludique. D’où l’intérêt d’une conception et de réalisation entièrement assurées par un vrai professionnel de l’imprimerie.